Allaitement long·Bibliographie·Santé enfant

Allaitement long et développement psychologique de l’enfant

L’effet bénéfique de l’allaitement sur le développement cognitif de l’enfant a largement été prouvé par de nombreuses études publiées (études expérimentales, observations à grande échelle et études sur le développement neurologique).
Par contre, assez peu d’informations sont disponibles en ce qui concerne l’impact de l’alimentation des premiers mois sur la santé mentale de l’enfant qui grandit et de l’adolescent (période un peu délicate du développement de soi et de la recherche d’identité).

Je résumerai ici, les informations recueillies via trois études récentes : les deux études 2010 et 2012 sont australiennes, la 3e (datant de 2010) est canadienne.

L’étude canadienne [1] montre le suivi de 17000 couples mère-enfant de Biélorussie au milieu des années 90 de la naissance de l’enfant jusqu’à l’âge de 6 ans 1/2. L’accent a été porté sur la recherche d’informations relatives au comportement social de l’enfant.
Parmi les cas observés, certaines mères avaient fait l’objet d’un programme de promotion de l’allaitement (initiative « hôpitaux amis des bébés »).  Les résultats sont peu probants en ce qui concerne des différences dans les aspects liés à une hyper émotivité, hyperactivité, problèmes de concentration, problème d’intégration sociale ou tout autre question comportementale.
Les auteurs concluent en soulignant que la comparaison a été faite entre un groupe ayant suivi un programme de soutien à l’allaitement et un groupe ne l’ayant pas suivi. Les auteurs estiment qu’il aurait été plus parlant (mais plis difficile et non éthique) de réaliser cette comparaison entre un groupe « lait en poudre » et un groupe « lait maternel »

Extrait de
http://www.thekoalabearwriter.com/2012/08/world-breastfeeding-week.html

La publication de l’étude australienne parue en 2010 [2] dans « Journal of Pediatrics » commence par souligner le fait que les études antérieures visant à établir un lien entre allaitement et bénéfices psychologiques conduit à des résultats contradictoires. Ces divergences s’expliquent par des méthodologies différentes, et par les biais liés à l’influence d’autres paramètres.
L’approche faite ici a consisté à suivre 2900 femmes d’ouest Australie de leur grossesse (1989-1992) jusqu’à l’adolescence de leur enfant. Les informations concernant la famille, les facteurs sociaux, économiques, démographiques et médicaux ont été recueillis. Une enquête sur le comportement de l’enfant aux différents âges a été menée, afin de mettre en évidence des comportements anxieux, mises en retrait, caractères déprimés,  des comportements délinquants voire agressifs des enfants. Pour cette estimation, un questionnaire de 118 questions devait être rempli par les parents en vue de détecter ces différentes pathologies (une note élevée au questionnaire révélait des problèmes psychologiques plus marqués).

Afin de pallier aux biais (influence d’autres facteurs), un certain nombre de paramètres ont été ajustés comme l’âge de la mère à la naissance, le niveau d’éducation,  la structure familiale, les revenus, et la présence d’évènements stressants.

Les résultats montrent qu’une durée d’allaitement plus courte (moins de 6 mois contre plus de 6 mois) est corrélée avec une note plus faible au questionnaire (donc plus de soucis psychologiques). Cet effet est même visible pour chaque mois d’allaitement supplémentaire. D’autres facteurs ont également été identifiés comme particulièrement impactant (mère fumeuse, expériences stressantes, faible revenus familiaux, absence de père dans le foyer) ce qui a conduit les auteurs à ajuster ces paramètres pour mettre en évidence l’impact du seul paramètre « durée d’allaitement ». La corrélation subsiste après ajustement des autres variables.

La dernière partie de la publication concerne des essais d’explications de ces résultats. La stimulation par intense contact maternel lors de l’allaitement  affecte sans aucun doute le développement neuroendocrinien en réponse à un stress (pas de preuve encore chez l’homme, mais des preuves chez les rats) et le renforcement du lien « sécurité ».
La présence d’acides gras spécifiques et d’autres éléments bio-actifs primordiaux pour le développement du cerveau « long-terme » doit également jouer un rôle majeur. Par exemple, l’hormone appelée « Leptine » (voir ICI) présente dans le lait maternel agit dans « la gestion du stress » via son action sur l’hypothalamus, l’hippocampe, la glande surrénale et la glande pituitaire.

L’étude la plus récente [4] concerne le suivi de 4500 adolescents australiens âgés de 14 ans dont le mode de nourrissage en bas âge était parfaitement connu. Ils ont été amenés à répondre à un questionnaire afin d’évaluer leur état psychologique. Les résultats obtenus après ajustement des autres variables vont dans le même sens que l’étude de 2010.

Références :
[1] Kramer, M., Fombonne, E., et al., « Effects of Prolonged and Exclusive Breasfeeding on Child Behaviour and Maternal Adjustment : Evidence from a large, randomized Trial », Pediatrics2008, Vol 121, N°3, pp e435-e440Oddy, W. O.,

(2] Kendall, G. E., et al., « The long-term effects of Breastfeeding on Child and Adolescent Mental Health : A pregnancy cohort Study Followed for 14 years », The journal of Pediatrics, 2010, Vol 156, Issue 4, p 568-574

[3] Montgomery SM., Ehlin A., Sacker A., 3Breastfeeding and resilence against psychosocial stress », Archives of Disease in Childhood, 2006, Vol 91, pp990-994

[4] Hayatbakhsh MR., O’Callaghan MJ., et al., « Association of Breastfeeding and Adolescents’ Psychopathology : A large Prospective Study. », Breastfeed Medicine Journal, 2012.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Allaitement long et développement psychologique de l’enfant »

  1. La Grande Surface vend des CD NecroPedoSadoMaso ! Une honte ! NecroPedoSadoMaso est un assaut du groupe SEWER, un groupe composé de Swagg Man, Amine Mojito et Morsay ! Tapez « NecroPedoSadoMaso SEWER » dans Yahoo et vous trouverez en première image une photo de Morsay en train de se rentrer un trombone dans le CUL !!! Quant à Amine Mojito celui-là même qui disait il y a peu « je suis le nouveau Dieudonné » alors qu’il fouettait une française avec sa ceinture NecroPedoSadoMaso !!!! « On va faire pire que Dieudonné » disait-il !!! Et les propos de l’album NecroPedoSadoMaso ne sont guère plus flatteurs à en croire le groupe de Swagg Man. « Il faut foutre des grenades dans la chatte d’Océane 12 ans et demi » « je gicle mon sperme sur les chiennes francaises » disait Swagg Manb !!!! Cherchez « Swagg Man NecroPedoSadoMaso » et vous verrez bien !!!! Marine 2017, ça urge !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s