Actu·Résultats d'études

Nouvelles preuves du lien entre allaitement et développement du cerveau

Un petit article tout bref, venant apporter un complément (une confirmation, devrais-je dire), à un précédent post consacré au développement cérébral et cognitif de l’enfant allaité. Dans ce post, un tour d’horizon des principales approches consistant à étudier l’impact du lait maternel sur les capacités intellectuelles du tout-petit avait été fait … Bien sûr, il y a l’impact de l’interaction forte mère-enfant qui joue un rôle certain mais les éléments nutritifs  mêmes contenus dans le lait favorisent la neurogénèse (fabrication de neurones) et la pousse dendritique. De nombreuses études ont en effet montré que la structure et la fonctionnalité du cerveau étaient affectés de façon permanente par la nutrition des premières semaines de vie. Bref, si cela vous intéresse, c’était .

Fibre nerveuse et myéline
Fibre nerveuse et myéline

Un court article est consacré à ce sujet dans le dernier numéro (N°32), du « Monde de L’Intelligence » (un magazine de vulgarisation sur les derniers résultats en neurosciences, psychologie et développement personnel). Il s’intitule « les bénéfices de l’allaitement »…vous pensez bien qu’il a attiré mon œil.
Il est question des travaux d’une équipe américaine en association avec des anglais (université de Brown par Deoni et al.) publiés en avril et juin 2013 (résumé ICI et LA).
Dans cette étude, l’IRM fonctionnelle a permis de comparer des mesures relatives à la microstructure de la matière blanche* sur 133 enfants en bonne santé (âge variant de 10 mois à 4 ans) qui ont soit été allaités exclusivement pendant 3 mois, soit nourris par du lait de formules commerciales ou encore en allaitement mixte. L’impact de la durée de l’allaitement sur la structure de la matière blanche a été été évaluée.
Résultat : Les enfants allaités exclusivement avait un développement de matière blanche accru (de l’ordre de 20 à 30%) dans différentes parties du cerveau et un effet dose/effet a également été observé (impact plus marqué lorsque la durée de l’allaitement était plus longue). Cet effet concerne surtout la myéline : la gaine protectrice (formée de lipides) qui protège les neurones et qui accroît la vitesse de propagation du signal.

Bref, les neurones transfèrent plus vite l’information ce qui explique que la compréhension du monde extérieur et la résolution de problèmes soient meilleures.

* Note explicative (source ICI) : la matière blanche est responsable de la propagation des informations dans le système nerveux. La myéline qui entoure les axones et qui donne à cette structure sa couleur blanche est responsable de la conduction rapide du signal électrique.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Nouvelles preuves du lien entre allaitement et développement du cerveau »

  1. Encore un article intéressant et bien argumenté. Du bon travail de vulgarisation ! J’adore quand la science vient confirmer ce que mon expérience personnelle m’avait intuitivement enseigné !

  2. Merci beaucoup pour ces articles si clairs : quel beau travail de vulgarisation scientifique ! J’y renvoie régulièrement les (nombreux) sceptiques quant au lien entre l’allaitement et le développement cérébral, et en général cela fait avancer leur réflexion !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s