En Bref·Résultats d'études·Santé enfant

Qu’il est bon de rigoler !

« J’ai décidé d’être heureux, parce que c’est bon pour la santé » disait Voltaire !
Il n’imaginait sûrement pas à quel point il avait raison ! Car cette phrase se vérifie même pour l’allaitement. En tout cas, c’est ce que suggère une étude japonaise de 2007 [3] qui s’est intéressée au contenu  en mélatonine (l’hormone du sommeil) du lait maternel selon, non pas le régime alimentaire, mais l’humeur joyeuse de la mère. Surprenant comme sujet d’étude ! voyons de quoi il en retourne.

La mélatonine, c’est quoi ?
Pour faire simple, il s’agit d’une hormone impliquée dans la régulation des cycles d’éveil et de sommeil, secrétée en partie par la glande pinéale dans le cerveau et ce, en absence de lumière. Ainsi, durant le sommeil les niveaux de mélatonine, sont 5 à 15 fois plus élevés qu’en plein jour, avec des pics selon les moments de la nuit.

On peut ajouter que la mélatonine n’est pas une hormone comme les autres, dans le sens où les recherches ont montré qu’elle pouvait aussi être synthétisée par des organes non endocrines tels que la rétine, les reins, le tractus digestif et les cellules du système immunitaire (liste non exhaustive). Cette molécule a également montré un lien avec la glycémie, l’appétit, le système immunitaire, la pression sanguine, la régulation des cycles menstruels et elle serait également dotée d’un rôle anti-oxydant.

Revenons rapidement sur son impact sur le système immunitaire (c’est important pour la suite). Des études ont montré l’activité stimulante ou modulatrice (selon le contexte) de la mélatonine sur le système immunitaire [1]. Son effet n’est pas encore compris en détails car le système immunitaire agit grâce à un réseau très complexe de cellules et molécules actives. Mais la mélatonine agirait par la régulation de l’expression de certains gènes, et également en augmentant l’activité des cellules tueuses NK (Natural Killer) ; les lymphocytes NK sont capables de couper rapidement des molécules étrangères à l’organisme.

La mélatonine dans le lait maternel
Des recherches [2] ont montré que le lait maternel contient des niveaux substantiels de mélatonine (notamment le lait maternel produit la nuit ou en soirée) ce que les auteurs corrèlent à une amélioration du sommeil et une diminution des coliques de nourrissons allaités (comparaison avec des enfants nourris au lait artificiel qui ne contient pas de mélatonine*).
*NDLR : Par contre, le lait de vache non transformé en contient.

L’étude [4] a comparé le contenu en mélatonine du colostrum et du lait en différents moments de la journée et de la nuit et des variations ont bien été observées. La conséquence est qu’un lait tiré « le soir » pour nourrir plus tard un bébé n’aura pas le même impact qu’un lait tiré le matin (car contenu différent en mélatonine) !

Déficit en mélatonine chez les enfants
Un déficit en mélatonine peut avoir de multiples effets. Ainsi, l’eczéma atopique généralement associé à des problèmes de sommeil  est corrélé à un niveau en mélatonine dans le sang plus bas que celui des sujets sains (Voir ICI)
On peut avancer l’hypothèse qu’une moindre concentration en mélatonine induit une modification de la réponse immunitaire. D’autre part, il a été montré que la peau est équipée de récepteurs à mélatonine.

ecz

L’eczéma atopique (EA)

L’eczéma atopique ou dermatite atopique est une pathologie de la peau caractérisée par la sécheresse, rougeur, voire des lésions inflammatoires. « Atopique » signifie qu’il s’agit d’une prédisposition génétique qui se caractérise par une réponse allergique du système immunitaire.  Mais les causes environnementales sont également très souvent évoquées.
Une pathologie qui peut être très contraignante pour les enfants, notamment à cause des fortes démangeaisons qui y sont souvent associées.

Les effets du rire et du lait produit

Il semble maintenant établi que le rire augmente l’activité destructrice naturelle des cellules NK et la capacité à piéger les radicaux libres (les radicaux libres sont des sous-produits issus de l’activité de nos cellules). Y a t-il un lien avec la mélatonine ?

L’étude japonaise [3] a permis d’étudier 48 enfants allaités âgés de 5 à 6 mois souffrant tous d’eczéma atopique, et présentant également d’autres signes d’allergie. On a demandé à leur mère de visionner un DVD de deux types : soit un film humoristique soit un documentaire informatif.
En comparant la teneur en mélatonine du lait des deux groupes de mamans, il s’est avéré que celles qui avaient ri, avaient un contenu en mélatonine plus élevé dans leur lait (produit quelques heures après l’épisode du rire). Les auteurs ajoutent que les enfants nourris avec le lait plus riche en mélatonine, avaient des réponses allergiques réduites*… Néanmoins, d’autres études doivent confirmer ce résultat.

*NDLR : L’effet du lait maternel sur la prévalence de l’eczéma fera l’objet d’un autre post dans la mesure où c’est encore un sujet non tranché [5].

photo de Muriel C : une tétée "joyeuse"
photo de Muriel C : une tétée « joyeuse »

Conclusion :
Le lait maternel contient de la mélatonine, une hormone jouant un rôle important dans la régulation du sommeil et du système immunitaire. C’est donc en partie par cette voie que se construit l’immunité de l’enfant.
Son impact sur les réactions allergiques (eczéma atopique) et qualité du sommeil (mise en place des rythmes circadiens) a été prouvée scientifiquement.
D’autre part, le rire est semble-t-il un facteur stimulant pour la libération de mélatonine excrétée dans le lait maternel. Riez, c’est pour la santé et pour la qualité de votre lait !

Et vous les mamans avez-vous déjà ressenti l’effet « apaisant » d’un bon fou rire ? sur vous même ou sur l’endormissement de votre bébé allaité ?

Cet article ne doit en aucun cas se substituer à un avis médical pour le traitement de l’eczéma ou des troubles du sommeil. Allaiter oui, mais pas de supplémentation en mélatonine sans demander conseil à votre médecin.

Références utilisées

[1] Carrillo-Vico A., et al., « Melatonin : Buffering the Immune System », International Journal of Molecular Sciences 2013, 14 : pp8638-8693

[2] Cohen E. A., et al, « Breastfeeding may improve nocturnal sleep and reduce infantile colic: potential role of breast milk melatonin. », European journal of Pediatrics 2012, 171(4) : pp729-32

[3] Kimata H, « Laughter elevates the levels of breast-milk melatonin », Journal of Psychosomatic Research 2007 Jun;62(6):699-702

[4] Nubia Andrade Silva et al., « Bioactive factors of colostrum and human milk exhibits a day-night variation » American Journal of Immunology, 20139: 68-74

[5] « Lack of evidence for a protective effect of prolonged breastfeeding on childhood eczema : Lessons from the International Study of Asthma and Allergies in childhood (ISAAC) Phase Two », British journal of Dermatology (résumé en ligne)

Autres ressources Internet

Mélatonine et troubles du rythme veille-sommeil : http://www.cmse.ch/pdf/colloque_14_octobre/9_melatonine.pdf

http://www.jpp.krakow.pl/journal/archive/12_07_s6/pdf/115_12_07_s6_article.pdf

http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=3426792

http://www.livestrong.com/article/299248-melatonin-and-eczema/#ixzz2aNC29dB0

Publicités

Une réflexion au sujet de « Qu’il est bon de rigoler ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s