En Bref

Sensibilité aux pleurs : réponse neurobiologique des mères

Les résultats d’une étude récente (2011) montrent que les mères allaitantes sont plus sensibles, dans les premières semaines du post-partum aux pleurs de leur bébé.

Source Photo

Etude réalisée avec des mamans d’une maternité américaine (Connecticut) à qui on a demandé d’enregistrer les pleurs de leur bébé.  Deux groupes ont été distingués : un groupe de mères à allaitement exclusif et un groupe de mères utilisant un lait industriel.

Les pleurs ont ensuite été réécoutés par l’ensemble des parents (au hasard) et une analyse IRM a montré l’activation des zones du cerveau.

Les résultats montrent :
– que pendant les premières semaines (premier mois), allaitement exlusif ou non, les réponses émotionnelles étaient identiques dans les deux groupes (appréciationd des mères),
– selon l’IRM, une suractivation notable  pour les mères allaitantes dans certaines zones du cerveau (amygdale notamment), zone liée aux comportements de soin et d’empathie.

D’autres études sont néanmoins nécessaires pour confirmer ces résultats sur un plus grand nombre de mères.

Source article :
Breastfeeding, brain activation to own infant cry, and maternal sensitivity, Kim et al. Child Psychol Psychiatry 2011

Publicités

2 réflexions au sujet de « Sensibilité aux pleurs : réponse neurobiologique des mères »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s